Château de Sonnay : restitution à l’ancienne

Du château des XVe et XVIe siècles ne subsistait quasiment rien.

Le château fut en effet profondément modifié et agrandi vers 1880 par Déhais et Bouché, entrepreneurs à Chinon, sur les plans de M. Gallois architecte.
L’ensemble de la façade Sud fut alors traité dans le style néo-classique, inspiré de Cheverny, comme le fut par la suite le célèbre Moulinsart… et la façade Est fut noyée sous les crépis et les enduits après que les embrasures d’époque en eussent été changées.
Côté Nord, les traces des bâtiments successifs sont encore visibles.

À la même époque, de nouveaux communs, écuries et orangerie, furent construits à l’Ouest, légèrement à l’écart.
Avec le château, le parc est agrandi, vraisemblablement par Kilian, et là où existaient auparavant divers clos de vigne appartenant à différents propriétaires, les parcelles furent réunies pour se fondre sous des variétés de cèdres et de séquoias.

Sonnay fut ensuite abandonné à lui-même et aux herbes folles…

Façade Est ayant subi les dommages du XIXe puis les outrages du temps…

******

Façade Est ayant subi les dommages du XIXe puis les outrages du temps…

******

…et ce n’est qu’avec la fin du XXe siècle que de nouveaux travaux de restauration furent entrepris.

Ainsi la façade Est, érigée au XIIIe, modifiée au XVe, transformée au XVIe, modernisée au XVIIe et effacée au XIXe, retrouva-t-elle le parcours de son Histoire sur la base d’authentiques éléments de pierres retrouvés dans l’épaisseur des murs au hasard des démontages, après avoir été cassés puis réutilisés en moellons au XIXe.

Façade Est après restitution

Avant – Après

******

Il en alla de même pour la chapelle Sainte-Catherine (d’Alexandrie) : édifiée en 1446 et déplacée à moult reprises, elle fut à nouveau érigée au Sud, à la fin du XXe siècle, sur les bases trapézoïdales de ce qui fut vraisemblablement son emplacement primitif.
Cette restitution reçut le Prix Rossini du concours national de Sauvegarde du Patrimoine cultuel VMF 2002.

Avant – Après

******

Intérieur après restauration

******

De l’esquisse du projet à sa réalisation, de la recherche des matériaux anciens au suivi de leur mise en place, la maîtrise d’oeuvre extérieure et intérieure de l’ensemble de la restitution, incluant les alimentations en tous fluides, a été réalisée par Frédéric de Foucaud.